Payment

Add Attende

Se déplacer à Marrakech

Pour se déplacer à Marrakech il y’a différents moyens de visiter la ville: en voiture, à pied, en vélo ou en scooter.
Si vous êtes plus pressé ou par fortes chaleurs, le réseau de bus ALSA (urbain et électrique) de la ville est bien développé et pu onéreux (4 dirhams le trajet). Les taxis sont également très efficaces, et le prix de la course reste très accessible, aux alentours de 20 dirhams selon la durée du trajet et la majoration qui à lieu la nuit pour les trajets en centre ville. Le prix minimum de la course est fixé à 7 dirhams. Les taxis verts permet également de réserver à l’avance sous réserve de disponibilité de taxis dans le secteur géographique au 0524409494, il faut préciser le trajet souhaité.

A votre arrivée à l’aéroport de Marrakech-Ménara situé à 3 kilomètres de la ville, deux choix s’offrent à vous pour rejoindre le centre: les navettes du réseau urbain ALSA, le bus n°19 circulent entre 6h et 21h30, pour un tarif de 30 dirhams (passage toutes les 20 minutes environ). Vous pouvez également emprunter les taxis, qui sont présents à l’aéroport de jour comme de nuit. Leurs tarifs sont réglementés et sont affichés sur une vignette. Il vous en coûtera 70 dirhams en journée et 100 dirhams la nuit dans le sens aéroport-centre ville. Dans le sens inverse, les prix sont plus négociables.

La location d’une voiture est davantage recommandée si vous logez dans la Palmeraie ou si vous prévoyez quelques excursions en dehors de Marrakech.

Les agences de location de voitures sont nombreuses. A côté des enseignes internationales comme Hertz, Sixt, Avis ou Europcar, les agences locales vous offrent également ce service.

La location d’une petite voiture se monnaye à environ 30 euros la journée.

INFOS UTILES

Gare routière : Bab Doukkala, Marrakech. Phone : +212 (0) 524 44 83 28
CTM : 12 bd Zerktouni, gueliz, Marrakech. Phone : +212 (0) 524 44 74 20
SUPRATOUR : avenue Hassan II, gueliz, Marrakech. Phone : +212 (0) 524 43 55 25

Calèche à Marrakech

La calèche à Marrakech est incontournable, il est très agréable de profiter de ce moyen de déplacement lors de vos séjours dans la ville ocre.
Elles sont un peu partout où parfois vous accostent lors de vos promenades. Une calèche dispose de 4 ou 5 places. Selon le circuit, il faut bien prendre le temps de négocier le tarif avant votre promenade avec le chauffeur.

Météo

Quand partir au Maroc?

Le Maroc bénéficie d’un climat de type méditerranéen où l’hiver est en général doux et l’été chaud. Il existe cependant quelques variétés régionales. En hiver, par exemple, la température est clémente à Marrakech, mais dans le sud et dans le Haut Atlas, celle-ci peut descendre rapidement, surtout la nuit. La saison de pluie est relativement courte. Elle débute au mois de novembre et se termine en janvier. Les précipitations se font plus abondantes dans le Rif que n’importe où ailleurs dans le pays. Le printemps et l’automne, c’est-à-dire d’avril à mai et de septembre en octobre, sont les meilleures saisons pour découvrir le Maroc.

Meilleures périodes

Les températures moyennes fluctuent de 19° (janvier) à 37° (juillet). Les mois les plus pluvieux sont : mars, février et avril. Nous conseillons les mois de mars, avril, mai, juin, septembre, octobre, novembre, pour visiter Marrakech.

Lexique

Baraka

Le mot baraka est quotidiennement utilisé par les Marocains comme formule de politesse, formules religieuses car il renferme une idée de grâce divine, de chance.

En se promenant dans les souks, on entendra souvent les commerçants se réjouir de la baraka. L’acheteur, en choisissant ce commerçant parmi tous les autres et en lui donnant un bon prix, lui prodigue la « baraka ».

Ce terme est aussi souvent employé lorsque, invité chez quelqu’un à partager un repas, et comme il se doit incité à manger encore davantage par l’hôte, l’étranger, repu, souhaite s’arrêter.

Fondouk

Les fondouks sont des bâtiments composés d’un étage et d’une cour centrale autour de laquelle sont disposés les ateliers des artisans travaillant dans les médinas et où sont entreposées les marchandises.

Au Moyen-âge, ils se sont implantés sur la route des caravanes qui reliait l’Afrique saharienne au sud du Maroc. Essentiels de la vie des habitants de la médina, ils accueillaient, dans ces vastes maisons organisées autour d’une cour centrale, bordée en rez-de-chaussée d’ateliers, écuries pour les chameaux et chambres à l’étage pour héberger les marchands et les voyageurs.

Les fondouks ont été progressivement remplacés par des maisons particulières et des entrepôts au fur et à mesure que les négociants se sédentarisaient et devenaient plus prospères.

A Marrakech, environ 140 fondouks sont comptabilisés.

Inch’ Allah

Signifiant « Si Dieu le veux », Inch’ Allah est une expression abondement employée au Maroc qu’il fait comprendre par, « si notre destin nous le permet ». Insufflée par la culture musulmane, Les croyants estiment obligatoire de prononcer cette formule quand ils évoquent une action à réaliser dans l’avenir.

L’expression est aujourd’hui reprise par tous, croyants ou non, musulmans ou non.

.

MEDINA

Ce terme désigne la vieille ville entourée de remparts. Celle de Marrakech est l’une des plus grandes du Maroc avec pas moins de 600 hectares, composées d’innombrables ruelles, fondouks, riads, places, mosquées, commerces, ateliers.

Les murs dépouillés des ruelles dissimulent aussi bien les habitations modestes que les riches demeurent magnifiquement décorées et spacieuses.

La médina de Marrakech abrite également des tanneries à l’ouest de la ville, dont le cuir sert à la fabrication de nombreux articles, tels que les sacs et les babouches.

Hammam

Les hammams sont des bains publics où, depuis la nuit des temps, on y vient se principalement pour se laver, mais aussi pour se relaxer et discuter. Présents dans chaque quartier de la ville, ils se situent généralement à proximité d’une mosquée, offrant une purification au corps avant la prière.

Des hammams sont dédiés aux hommes, et d’autres femmes, mais il arrive aussi qu’un même lieu accueille selon les heures d’ouvertures, femmes puis hommes.

Composé de plusieurs salles correspondant à des températures et des degrés d’humidité différents, on y applique des soins naturels, tels que savon noir, à base d’huile d’olive et ghassoul, composé d’argile.

Dans ces bains chauds sont également pratiqué les gommages complets du corps afin d’éliminer les peaux mortes.

MEDERSA

Ce mot arabe du Maghreb signifie « école » ou « collège ». Dans les pays musulmans, ces établissements d’enseignement supérieur traditionnel, en Afrique du Nord notamment, étaient placés sous l’autorité de religieux. Les étudiants y apprenaient l’arabe littéraire, le droit coranique, la théologie.

Riad

Ce sont les habitats traditionnels que l’ont trouve dans la médina, parfaitement construit pour conserver la fraîcheur en été et offrir de la chaleur en hiver. Le riad s’articule autour d’un patio central baigné de lumière, qui sert de lieu de vie et de détente. Parfois agrémenté d’une fontaine, d’orangers ou d’oliviers, il se transforme en jardin ombragé. Dans sa stricte définition, le riad est composé d’un point d’eau, entouré de quatre espaces de jardinets et de seulement un étage.

Dans les étages, les différentes pièces de la maison sont accessibles par des coursives intérieures.

Les terrasses sont présentes dans la plupart des riads et offrent une vue à 360° sur la médina.

Mosquée

« Djamaa » en arabe, ce mot signifie « rassemblement ». Les musulmans se rassemblent alors dans ces édifices, dont la taille et les ornements varient, de la plus modeste à la plus fastueuse, afin de partager une prière collective. On trouve une mosquée dans chaque quartier, qui rythme la vie de ses habitants au son des appels à la prière émis depuis le minaret par le muezzin.

Ces derniers, de forme circulaire au Moyen-Orient, ont pour particularité d’être édifiés selon une forme carrée en Afrique du Nord.

Le plus célèbre à Marrakech n’est autre que celui de la Koutoubia, visible à 70 mètre de distance. En tout, on compte plus de 300 mosquées dans la ville.

Chaque mosquée se compose d’une cour intérieure où se trouve en son centre un bassin à ablutions.

Les fidèles s’orientent vers le quibla, le mur de prière, situé vers l’Orient, et plus précisément La Mecque, la ville sainte par excellence dans l’islam.

Leur accès est interdit au non musulmans.

Ramadan

Rite religieux musulman le plus universellement observé, le Ramadan est un mois particulier de l’année pour plus d’un milliard de musulmans dans le monde. C’est un temps consacré à une réflexion intérieure, à la dévotion envers Dieu, et à la maîtrise de soi. Pour beaucoup de musulmans pieux, cette période est marquée par une intensité spirituelle toute particulière, et ils passent des nuits à prier et à réciter le Coran.

Le Ramadan a lieu au cours du neuvième mois du calendrier lunaire islamique. Au cours de ce mois, les musulmans ayant l’âge requis ne doivent pas, pour les prescriptions principales, manger, boire, fumer et entretenir de relations sexuelles de l’aube au coucher du soleil.

Les trois jours après le mois de Ramadan sont des jours de fête, appelés l’Aïd-al-Fitr – La fête de la fin du jeûne.

Tadelakt

De nombreuses salles de bain possèdent des murs enduits de cette matière, faite d’un mélange de chaux, de ciment blanc et de pigment. Elle possède en effet comme propriétés d’être très étanche et douce au toucher.

Sa confection est complexe et nécessite plusieurs étapes, de la préparation de la substance, au vernissage, en passant par la pose sur les murs et le ponçage.

Des articles de vaissellerie et des accessoires de salles de bain sont également réalisés en tadelakt.

Zaouïa

Les zaouïas sont des bâtiments abritent les tombeaux de saints protecteurs.
A Marrakech, on en dénombre sept, dédiées chacune aux sept sains vénérés de la ville.
Une zaouïa est généralement coiffée d’un toit pyramidal aux tuiles vertes, et située à proximité d’une medersa ou d’une mosquée.
Ce sont des lieux de recueillements pour les croyants, qui s’y rendent pour prier et méditer et recevoir la baraka du défunt saint.
Leur accès est interdit au non musulmans.

Zelliges

Les Zelliges désigne les mosaïques de carreaux émaillés et découpés pour former de somptueux motifs, aussi bien sur les sols, les murs, les colonnes des palais et des mosquées que des fontaines et autres bassins.