Point de presse du Secrétaire Général de CGLU Afrique

Plusieurs sujets étaient au coeur de la rencontre quotidienne de Jean Pierre Elong Mbassi avec la presse accréditée au sommet Africités 2018 : le partenariat avec ONU-HABITAT au profit de la jeunesse africaine, Africapolis développé par le Club Sahel OCDE, et l’annonce des Maires des Etats Unis d’Amérique, furent entre autres les thèmes évoqués.

« Si les Africains-Américains se constituaient en Etat, ils deviendraient la 8ème puissance économique du monde ». C’est cette puissance économique et technologique qui se propose de revenir en Afrique, avec ses technologies et son pouvoir d’achat, l’un des plus élevés au monde. Aujourd’hui, l’Afrique fait face à une transition démographique dont la bonne gestion, l’orientation vers le durable est indispensable pour un monde sûr. Cet apport des « Africains volés au continent » selon les mots de Jean Pierre Elong Mbassi sera décisif pour le développement durable des villes et territoires d’Afrique et l’avenir de la planète. C’est pourquoi le Secrétaire Général de CGLU Afrique invite les gouvernements locaux à une grande mobilisation pour faire des villes d’Afrique des « portes de retour ».

Le sommet Africités a été un moment important pour l’Accord de Paris. Malgré les dispositions de cet accord qui a du mal à être appliqué, la planète n’est toujours pas sortie de l’ornière. C’est pourquoi CGLU Afrique lance la contribution des élus locaux à travers d’initiatives à la base pour ramener les prévisions de réchauffement climatique à 1,5° degrés Celsius.

Africapolis a été également présenté afin que les autorités locales interagissent sur cette base de données pour l’améliorer. La question de la jeunesse africaine n’a pas été occultée. Avec ONU-HABITAT, CGLU Afrique met en place un programme pour l’épanouissement des jeunes du continent tout en les intégrant dans le futur des territoires.