Les élues locales sont prêtes pour Marrakech 2018

« Cette campagne REFELA permettra de donner une vision autre de l’Entrepreneuriat féminin», Célestine Ketcha Courtès, Présidente du Réseau des Femmes Elues Locales d’Afrique (REFELA), Maire de Bangangté (Cameroun)

Le Sommet Africités 8 prévue à Marrakech du 20 au 24 novembre 2018, accordera une place centrale aux femmes dans les sessions et prises de décisions. Le Réseau des Femmes Elues Locales d’Afrique (REFELA) qui constitue la commission permanente genre de CLGU Afrique, y tiendra 8 activités phares parmi lesquelles figure le 1er Festival de l’entreprenariat des femmes en Afrique. Dans cet entretien, la présidente du REFELA, Mme Célestine Kectha Courtès revient sur les enjeux majeurs de cette session qui vise à promouvoir l’engagement des femmes dans le secteur économique.

Lors du prochain sommet Africités, l’une des activités phares du REFELA sera l’organisation du premier festival de l’entreprenariat des femmes d’Afrique. Pourquoi organiser un tel festival ? Quels objectifs voudriez-vous atteindre ?

Le festival s’inscrit dans la logique de promotion du genre et surtout la promotion des femmes dans le secteur économique gage de l’amélioration des conditions de vies des femmes. Le leadership féminin ne saurait se limiter à la sphère sociale et politique. Cela étant, l’atteinte d’une société de parité ne peut être possible que si et seulement si la femme est présente dans le secteur de production économique capable de l’autonomiser. Cette autonomie financière qui constitue un élément capital de motivation de la Femme dans le processus de participation politique. Les principaux objectifs de cette session sont de :

–           Créer un cadre de rencontre entre les femmes entrepreneures,

–           Créer une occasion d’échanger d’expériences,

–    Rendre visibles les activités économiques des Femmes,

–           Encourager les femmes à se lancer dans l’’entrepreneuriat féminin,

–           Créer une symbiose entre le réseau féminin politique et le réseau des Femmes d’Affaires,

–           Booster un mécénat politique féminin en faveur des actions du REFELA

Ce festival entre dans le cadre de la préparation du lancement de la campagne sur « Les villes africaines qui assurent la promotion du leadership et de l’autonomisation économique des femmes ». Pouvez-vous partager avec nous quelques principaux défis que rencontre les femmes entrepreneurs et comment cette campagne entend-elle mettre en lumière ces défis et les résoudre ?

Le principal défi des femmes entrepreneurs d’Afrique est la capacité de surmonter ce complexe d’infériorité et d’incapacité que la société Africaine a développé à l’endroit des Femmes. Ainsi, le manque de confiance de certains partenaires et des textes réglementaires qui en découlent empêchent aux Femmes d’avoir accès aux financements, aux terres aux accompagnements des institutions financières, Internationales et Nationales. Cette campagne permettra de :

–           donner une vision autre de l’Entrepreneuriat féminin à travers les succès stories des leaders ayant prospéré;

–           mobiliser un réseau féminin d’accompagnement économico-financier des femmes.

En bref, ce Festival est l’occasion pour les femmes de développer une intelligence économique en faveur des femmes pour leur autonomisation.

Quelles sont les priorités actuelles de REFELA en matière d’autonomisation économique des femmes et comment le REFELA contribue à la réalisation de l’Agenda 2030 ?

Le REFELA a pour priorité la réalisation des ODD3 (Permettre à tous de vivre en bonne santé et promouvoir le bien-être de tous à tout âge) et ODD 5 (Parvenir à l’égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles). Autonomiser les femmes par le renforcement des capacités productrices de richesse et valeur. A ce sujet le REFELA à travers les Réseaux Pays travaille avec les Partenaires de la Coopération au Développement pour l’atteinte de ces objectifs 3 et 5 voire de l’ensemble des 17 ODD qui intègrent l’Accord de Paris sur le Climat et l’Agenda 2063 de l’Union Africaine.

A titre d’illustration, le REFELA_Cameroun, en partenariat avec l’AIMF (Association Internationale des Maires Francophones), la Fondation Veolia, Le SIAAP (Service Public Pour l’Assainissement Francilien) et l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie) avec l’appui du Feicom (Fonds Spécial d’Equipement et d’Intervention Intercommunale, du Cameroun) sont engagés dans la mise en œuvre de l’Energie Solaire dans les villes gérées par les femmes au Cameroun. Ce beau projet apportera plus de sécurité aux jeunes filles et aux femmes de même qu’il va les alléger de la corvée d’approvisionnement des familles en eau permettant aux petites filles de trouver plus de temps pour l’école.

De même la Fondation Desir D’Avenir de Mme la Présidente Ségolène Royal a prolongé ce projet avec l’équipement des Maternités en Afrique en Énergie Solaire. Nous avons également bénéficié de l’appui d’ONU-HABITAT pour former les femmes de la Commune de Bangangté à la construction des foyers améliorés et le montage de lampes et lampadaires à énergie solaires.

Vous pouvez donc vous rendre compte des efforts que le Refela mène pour l’accompagnement des femmes en plus des politiques locales menées par les Elues que nous sommes en faveur de l’autonomisation des femmes par la fourniture de services publics tels que la construction et l’aménagement des marchés des Femmes, l’appui aux GIC (Groupements d’Intérêt communautaire) de femmes, etc. Ces actions combinées visent la réalisation de l’Agenda 2030.

Cette session permettra aussi au REFELA d’informer sur le lancement de son programme d’attribution de Prix d’Excellence pour récompenser, les villes et les collectivités locales et infranationales qui ont apporté une contribution exceptionnelle à l’autonomisation économique des femmes. Pouvez –vous nous en dire plus sur ce programme ? Y a-t-il des exemples d’initiatives / contributions que vous pouvez partager avec nous ? 

Ce prix est une politique d’encouragement et d’émulation que le REFELA met en place pour amener les élues femmes à accorder la priorité aux actions en faveur des femmes et Filles dans les Communes afin de rétrécir les écarts créés. Nous pouvons vous partager l’exemple du projet d’initiation des femmes à la construction des foyers améliorés qui a débouché sur un autre projet de création d’un GIC en cours de maturation dans le domaine dans la Commune de Bangangté.

Y a-t-il des actions que les maires et les gouvernements locaux devraient faire pour promouvoir l’émancipation économique des femmes dans leurs villes ? Si oui, lesquelles ?

Bien évidemment que OUI, car en tant qu’Institution de proximité et d’impact réel direct, les élus locaux doivent construire et mettre en œuvre des politiques locales d’encouragement à l’endroit des femmes notamment :

–           La spécialisation des marchés ou activités ;

–           La mise sur pieds des fonds d’appui aux initiatives économiques locales des femmes et filles ;

–           L’instauration des coopératives féminines et leur accompagnement

–           Les politiques fiscales spéciales d’appui ou d’encouragement des femmes indigentes investies dans une activité économique

–           la création de fonds communautaires de financement des start-up portés par les Filles ou les femmes

– L’accompagnement des jeunes filles dans leur scolarité notamment la prise en charge des frais de scolarité.

Quelles seront les principales activités du REFELA à Africités et quel message le REFELA veut faire passer lors du sommet Africités 8?

Notre objectif principal sera de faire connaitre davantage le REFELA en rendant visibles les activités du REFELA et des Sections Pays . Nous allons ainsi :

– Intensifier le plaidoyer auprès des institutions, organisations, délégations pour un soutien financier efficace aux actions du REFELA ;

– Évaluer le chemin parcouru depuis Tanger (2011, année de création du réseau) et élaborer un plan stratégique apte à pérenniser le Réseau ;

– Intensifier le Plaidoyer pour les listes Zébrées aux élections Municipales et législatives pour atteindre l’ODD5,

Et bien sûr, le renouvellement des organes (L’assemblée générale du REFELA se tiendra le 23 novembre 2018).