REFELA sont engagés à réduire d’au moins le nombre d’enfants de la rue en villes de Africaines

Plus de 30 maires et présidents de conseils régionaux se sont engagés mardi à réduire d’au moins 25% le nombre d’enfants en situation de rue dans les villes africaines d’ici 2030, selon un rapport de l4APA.

Le Réseau des femmes élues dans les collectivités locales africaines (REFELA) a pris l’engagement à la conférence Africités 2018, tenue  dans la ville marocaine de Marrakech.

Cet engagement devrait se concrétiser notamment grâce aux différentes actions qui seront menées lors de la «Campagne des villes africaines sans enfants des rues» qui sera officiellement lancée samedi.

Cette campagne cible généralement plusieurs catégories d’enfants, dont les enfants des ruee, les enfants en difficulté,  et les enfants isolés et sans aucune protection et qui doivent être réintégrés dans leur famille proche et élargie.

Au cours de cette campagne, les élues de REFELA ont l’intention d’attirer l’attention de tous sur la situation «moralement inacceptable» des enfants qui vivent de plus en plus dans la rue et qui sont exposés à tous les dangers, alors qu’ils devraient être chez eux et dans les écoles.

Elles inviteront en outre toutes les parties concernées par le problème des enfants des rues à se mobiliser afin de donner une seconde chance à ces enfants en situation de précarité et de vulnérabilité.

Enfin, la campagne apportera un soutien concret aux villes et aux territoires impliqués dans la campagne en leur fournissant un modèle d’intervention leur permettant de faire face efficacement et à long terme au phénomène des enfants en situation de rue.