Sessions ouvertes

SOU 13 - Innovations dans la gestion municipale

22 Nov

22 novembre

9:30 à 12:30

Salle: El Jadida

Organisateur principal

Union des Villes et Communes de Côte d'Ivoire(UVICOCI)

Tél: (+225) 20 32 18 30

Email: info@uvicoci.ci

Web: https://www.uvicoci.ci

Présentation de la session

Certains analystes présentent la décentralisation en Afrique et notamment en Afrique de l’Ouest comme étant un corollaire du mouvement de démocratisation des années 1990, lui-même vu sous le prisme d’une imposition de l’occident. Autrement dit, la décentralisation en Afrique semble être soutenue par des motivations politiques plutôt que par une logique de développement. N’est-ce pas cela qui justifie les gaps importants observables entre les attentes des populations et celles des élus  locaux, d’une part, et d’autre part, les actions re-centralisatrices des États ? En effet, l’on assiste souvent à des conflits de compétences entre collectivités territoriales et services de l’État. Ces derniers semblent manquer de confiance aux collectivités qu’ils accusent quelquefois de mauvaise gouvernance et de ne pas avoir les capacités requises pour accomplir toutes leurs missions. Or la plupart des discours officiels présentent la décentralisation comme un levier important, voire incontournable du développement harmonieux de nos États. Le thème « innovation dans la gestion municipale » est d’une importance capitale, en ce sens que si le développement national passe par la communalisation, il y a lieu de prendre toutes les dispositions utiles au renforcement de cette politique à travers d’importantes innovations. Les principaux acteurs responsables du succès de la politique de communalisation ou, plus globalement, de décentralisation, dans un pays, sont l’État lui-même, les collectivités territoriales et les populations, à travers leurs organisations (OSC). Chaque acteur doit pleinement jouer le rôle qui est le sien en s’adaptant aux perpétuelles mutations de nos sociétés. L’État qui est souvent accusé de manque de volonté politique, doit faire suffisamment confiance aux communes et aux élus locaux et se donner les moyens de leur encadrement. Les élus locaux devraient montrer leur détermination et capacité à bien conduire le développement local. Ils doivent présenter à l’État et aux citoyens des gages de bonne gouvernance. Cette quête de bonne gouvernance commande que les organisations de la société civile soient suffisamment impliquées dans la gestion de leur collectivité (gestion participative). L’objectif principal de cette session est d’organiser un partage d’expérience entre des collectivités locales des différentes régions d’Afrique en matière d’innovation dans la gestion municipale.   De façon spécifique il s’agira :
  1. Qu’à travers des communications, des élus ou experts présentent les innovations dans la gestion municipale au niveau de leurs collectivités ou pays respectifs,
  2. Et qu’à l’issue des échanges entre participants, l’on adopte des recommandations en vue de plus d’innovations dans la gestion municipale

PANEL

Programme

Sommaire

  1. Ouverture et introduction, suivi des éléments de cadrage de la session
  2. Présentations des innovations en matière de gestion municipale par les villes
  3. Perspective et regards croisés pour la transition vers des villes et territoires durables avec les experts
  4. Questions et débats avec le public
  5. Synthèse et recommandations de la session
  6. Clôture

Intervenants

Sessions parallèles