Sessions ouvertes

SOU 76 - Répondre aux besoins de développement territorial : quelles initiatives pour de meilleures réponses

20 Nov

20 novembre

14:30 à 17:30

Salle: Dakhla

Organisateur principal

Association Marocaine des Présidents des Conseils Municipaux(AMPCC)

Tél: 05 37 20 59 03

Email:

Web: http://www.ampcc.org

Présentation de la session

Le renforcement de la décentralisation se traduit par une extension des champs d’interventions des Cts et partant leurs besoins en investissement. Egalement, le souci de concurrence des territoires conjugué à l’obligation de fourniture de services publics locaux de qualité, sont tous des éléments favorisant cette montée en puissance des gaps de financement. Comment peut-on renforcer l’apport des ressources à ce jour mobilisables ? quelle vision pour les transferts financiers de l’Etat ? quels déterminants de la réforme de la fiscalité locale ? comment peut-on renforce l’ancrage du FEC dans la dynamique de financement local ? comment adapter ses outils aux mutations d’actions et intervenants ? La thématique du développement territorial est certainement l’affaire de tous les opérateurs publics et privés, quels nouveaux intervenants à ce titre ? en quoi leur apport est différent ? La mobilisation du financement n’est certainement pas une finalité en soi, le besoin réellement étant d’optimiser ce financement et d’améliorer sa gouvernance. A ce titre, quel est le plan d’action de la DGCL ? Quel apport pour l’IGAT au vu de son expertise ? La session s’efforcera d’articuler démonstration d’exemples innovants mis en œuvre et projetés au Maroc :
  1. Réforme de la fiscalité ;
  2. Perspectives des transferts financiers
  3. Réforme du FEC
  4. Perspectives d’intervention de la CDG et AttijariWafa Bank
  5. Plan d’action DGCL/DFL en matière d’amélioration de la gouvernance financière
  6. Apport de l’IGAT
Cette Session a pour objectifs de définir et comprendre :
  1. Les difficultés de couverture des besoins de financement du développement territorial compte tenu des outils et mécanismes actuels ;
  2. Perspectives d’amélioration des mécanismes « classiques » ;
  3. Quel intérêt pour les capitaux privés ;
  4. Quel mode de gouvernance en vue d’une meilleure allocation des fonds.

PANEL

Programme

Sommaire

Intervenants

Sessions parallèles